Gaza : « Chaque fois que les yeux se ferment avec la fatigue, les cauchemars arrivent, pour les enfants et pour moi »

Ali* enseigne le français à Gaza. Le 17 mai, un immeuble voisin du sien a été bombardé. Avec sa famille, il s’est réfugié chez des proches. Aujourd’hui, il répare ce qui a été démoli, ne peut pas dormir, et pense à partir. Témoignage.
Après le cessez-le-feu instauré le vendredi 21 mai entre Israël et le Hamas, les habitants de Gaza manquent de tout. Les bombardements israéliens ont duré plus de dix jours et ont fait près de 250 morts parmi les Palestiniens, 12 côté israélien. Ali, Gazaoui, enseignant de (…)


Témoignages

/
Proche et Moyen Orient,
Conflits,
A la une

%d blogueurs aiment cette page :