A Calais, une grève de la faim pour dénoncer le traitement inhumain des exilés, 150 associations en soutien

Un prêtre et deux militants associatifs sont en grève de la faim depuis deux semaines à Calais. Ils demandent la fin des traitements dégradants et des maltraitances infligés par l’État français et sa police aux exilés. Une pétition de soutien a été lancée.
Philippe, Anaïs et Ludovic sont en grève de la faim depuis le lundi 11 octobre à l’église Saint-Pierre de Calais, pour demander la fin des traitements inhumains et dégradants contre les personnes exilées dans cette zone frontalière.
Le père Philippe (…)


Ça bouge !

/
Solidarités,
Migrations

%d blogueurs aiment cette page :