Sous-traitant dans le nucléaire, il est menacé de sanction pour avoir lancé l’alerte

Auditionné par l’Assemblée nationale sur la sûreté des installations nucléaires, le travailleur sous-traitant Gilles Reynaud a été sanctionné par son employeur. Nous relayons l’appel à rassemblement devant le Conseil des Prud’hommes de Nanterre ce 17 mars.

Le 17 mai 2018, Gilles Reynaud est auditionné à l’Assemblée nationale par la commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires. L’article 6 de l’ordonnance du 17 novembre 1958 relatif au fonctionnement des assemblées (…)


ça bouge !

/
,
,

%d blogueurs aiment cette page :