À Fukushima, autorités et experts ont invité les habitants à s’accommoder au plus vite d’une situation gravissime. Thierry Ribault explique comment le concept de résilience peut servir à étouffer toute réflexion sur les causes réelles des catastrophes.
Basta ! : Votre ouvrage, Contre la résilience – À Fukushima et ailleurs, analyse le concept de résilience, omniprésent dans notre société, et largement convoqué suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima, qui a commencé il y a 10 ans, le 11 mars 2011. (…)


Résister

/
,
,
,
,
,