Défenseurs des droits, de l’environnement, scientifiques, politiques, artistes… les voix opposées au pouvoir sont toujours plus menacées au Brésil. Au point de choisir de fuir pour continuer la lutte. Récits d’exil.
Après son élection, Jair Bolsonaro avait promis aux « gauchistes hors-la-loi » qu’ils devraient choisir « entre la prison ou l’exil » et qu’ils seraient « bannis de son pays » dans « une purge comme jamais le Brésil n’en a connu »… Ce 7 septembre, presque un an avant la prochaine élection (…)


Résister

/
Amériques,
Droites extrêmes,
A la une,
Démocratie !