Le président d’Haïti, Jovenel Moïse, a été assassiné dans la nuit du 6 au 7 juillet. Cet acte jette une lumière crue sur le pouvoir haïtien et sur la complicité internationale dont celui-ci n’a cessé de jouir, analyse le chercheur Frédéric Thomas.
Dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, le président haïtien, Jovenel Moïse, a été assassiné. L’impact médiatique a été redoublé par les ramifications internationales et les circonstances du crime, ainsi que par l’imbroglio institutionnel qui s’ensuit. Une vingtaine de (…)


Débattre

/
Amériques,
Néo-colonialisme