Engagé, il devient la cible de l’extrême droite : « Ce qui est attaqué, ce sont les idées que je porte »

Sur Twitter, cet étudiant de 22 ans est suivi par plus de 43 000 personnes. Il milite aussi sur le terrain. Ses engagements l’exposent depuis plusieurs mois à la violence d’une extrême droite toujours plus décomplexée. Portrait.
Le rendez-vous est fixé sur une vaste place de la ville où il étudie. On le repère en premier, identifiable grâce à sa photo de profil Twitter, mais surtout grâce à son keffieh rouge autour du cou. « Je l’ai mis spécialement pour l’occasion. Normalement, j’essaie d’être le plus (…)


Démocratie

/
Droites extrêmes

%d blogueurs aiment cette page :