Cinq candidats à la région Bretagne disent vouloir sortir des pesticides entre 2026 et 2040. Mais le manque d’accès aux fonds européens, repris aux régions par l’État, et la main mise des lobbies risquent de compliquer les choses.
La sortie des pesticides n’est plus un tabou en Bretagne, première région agricole de France [1]. Loïg Chesnaie-Girard, président PS sortant de la région (et candidat à sa propre succession), l’a réaffirmé début juin devant des paysans et salariés tombés malades suite à l’usage (…)


Résister

/
Pesticides,
Quelle agriculture pour demain ?,
Bretagne,
Agriculture,
Élections ,
A la une