La vaste enquête internationale OpenLux a une nouvelle fois mis en lumière l’évasion fiscale pratiquée de manière systématique par les ultra-riches et les entreprises multinationales. Pour Raphaël Pradeau de l’association Attac, « on comprend mieux pourquoi TF1, BFM, Le Parisien, Le Figaro ou Le Point n’ont pas couvert davantage le scandale OpenLux quand on sait que leurs riches propriétaires y sont tous épinglés ».

Tout d’abord, ce scandale vient rappeler que le Luxembourg est un paradis fiscal de (…)


Débattre

/
,
,