Après Fukushima, EDF a décidé de construire des moteurs diesel « d’ultime secours » pour parer au pire scénario catastrophe au sein d’un réacteur nucléaire. Mais les incidents et problèmes techniques s’accumulent.

Les « diesels d’ultime secours », dont la construction vient d’être achevée dans les 18 centrales nucléaires françaises, seront-ils à la hauteur en cas de catastrophe ? Certains salariés du secteur en doutent, à cause des nombreux déboires techniques rencontrés au cours du chantier ; et parce que la (…)


Décrypter

/
,
,