Depuis vingt ans des collectifs réunissant professionnels de la sylviculture et citoyens agissent pour penser autrement les usages des forêts grâce à un fonds de dotation permettant l’acquisition de parcelles forestières.
« Penser la forêt autrement qu’un hypermarché du bois devant s’adapter à une filière industrielle » : voilà ce qui a motivé la création du Réseau pour les alternatives forestières (RAF), au début des années 2000. Réunissant des paysans, des scieurs, des écoconstructeurs, des débardeurs à (…)


En bref

/
Alternatives concrètes,
Biodiversité