Suite ACCIDENT FERROVIAIRE

LETTRE OUVERTE,

Le Comité de Vigilance Citoyenne de la Région de Limoges souhaite interpeller Alain ROUSSET dans le
cadre de l’action menée, individuellement, par chaque cheminot concernant le maintien du haut
niveau de sécurité ferroviaire que nous devons aux usagers.
Suite au grave accident de train qui a eu lieu en région Champagne-Ardenne le 16 octobre 2019, les
droits de retrait exercés par le personnel roulant mettent en avant les dangers évidents d’une
circulation sans contrôleur.
Sur le Limousin, les trains en Equipement Agent Seul (EAS) se développe (200 trains/mois) dû au
manque de personnel. La dernière convention TER signée entre SNCF MOBILITE et la Région prévoit
contractuellement d’optimiser la contribution régionale en favorisant cette pratique mais pas en
Limousin.
Pour cela, nous demandons le respect de l’article 14 de cette convention qui ne prévoit pas
« d’adaptation de l’accompagnement » sur nos lignes ou tronçons. Ce qui veut dire que chaque train
doit circuler avec du personnel d’accompagnement.
Ainsi le Comité de Vigilance Citoyenne du Limousin demande à Alain ROUSSET de faire respecter cet
article afin de démontrer que la sécurité et la sureté des usagers n’a pas de prix.

ADRESSE AUX USAGERS droit de retrait

LETTRE OUVERTE suite Accident Ferroviaire Comité Vigilance 18.10.19

 

Laisser un commentaire

informez-moi

Je veux recevoir votre lettre d’info

%d blogueurs aiment cette page :