Bêtes et tracteurs emportés, pertes de terres… La tempête du 2 octobre 2020 n’a pas épargné les agriculteurs de la Roya. Quatre mois plus tard, beaucoup doivent repenser la commercialisation de leur production, alors que les déplacements restent très difficiles.

Des tiges de bois nu, légèrement penchées, hérissent le cours d’eau. En amont du hameau de Vievola, dans le haut de la vallée de la Roya, ces arbres – ou ce qu’il en reste – sont encore debout, malgré le déferlement de milliers de mètres cube (…)


Résister

/
,
,
,
,