Mélenchon « individu dangereux » ou « création médiatique »…de sape ?

Mélenchon « individu dangereux » ou « création médiatique »…de sape ?

Si l’on écoute la plupart des médias « main-stream » ce dangereux individu extrémiste et agressif est un irresponsable peu recommandable et incapable de gouverner.

Même ses « théoriques alliés », ou voisins politiques, l’ont violemment décrié sur un mode équivalent, sauf le PCF, qui ne s’est acharné sur lui que depuis peu, ayant fondé avec lui le front de gauche il y a dix ans.

Qu’en est-il en réalité du personnage ? Quel sont les parts respectives de réalité et de mythe médiatique ? Car même si la personne est atypique dans un monde polissé au format « langue de bois » des politiciens ordinaires, ce qui peut expliquer qu’il ait réussi à faire la quasi unanimité du monde politique et médiatique contre lui et surtout, avec toute ces inimitiés comment a-t-il réussi à obtenir un tel résultat à la présidentielle ? Et à devenir finalement l’élément central qui a permis de créer, autour de lui et du programme qu’il défend, l’unité des partis de gauche anciennement « pluriel » ? …

« gauche pluriel-le » ? pas tout à fait car la gauche pluriel(le) des années 90 s’était faite autour du PS, parti centriste « quasi libéral », comme l’explique F Hollande, alors que cette Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale s’est faite autour du programme le plus « radical » « socio-écologique » proposé lors de cette élection présidentielle 2022.

Comment cet «ostracisme» politico-médiatique a-t-il pu accoucher de cette situation ? Cela rappelle un peu le vote de 2005 sur le TCE : tous les partis vouaient aux gémonies les tenants du NON et traitaient ces derniers de « bouseux, incultes arriérés et irresponsables » ! … et pourtant ! Le non a gagné!(pas longtemps il est vrai puisque le bloc bourgeois a réussi à transformer ce non en « oui », en allant « en appel » européen, par le biais parlementaire, avec l’accord de tous les « partis de gouvernements (droite, centre et PS)

… à quand « le pourvoi en cassation » pour rétablir le NON ?

Ne serait-ce pas ce « pourvoi » qui est en train de se réaliser avec cet insoumis qui propose, en devenant premier ministre, une alternative au « tout europe », et au « frexit » en s’accordant un affranchissement au « coup à coup » des traités pour réaliser le programme social, démocratique et écologique de l’Union populaire devenu NUPES ?

Quel réel danger pour l’oligarchie représente cette nouvelle union populaire ? Et pourquoi tant d’acharnement contre ces nouveaux gauchistes ? Les éditorialistes s’acharnent, parlent du mariage de la « carpe et du lièvre »…

Si vous n’êtes pas convaincus de la nocivité des médias !!! écoutez-ça.(la haine de la NUPES en 4’09” chrono)

https://youtu.be/4bC4EQUsgF8

Récapitulons : … cet « insoumis », malgré la cabale systémique violente contre lui a réussi l’exploit de reconstituer le troisième état : le bloc de gauche ! Et à permettre de constituer un nouveau « front populaire »avec toutes ses composantes préalablement antagonistes.

Ne nous y trompons pas le bloc bourgeois a une « haine viscérale » du peuple, quand « celui-ci ne se laisse pas docilement faire et qu’il a « l’outrecuidance » de résister ! Or ce réveil ne peut laisser sans réaction ce « bloc bourgeois » qui n’a jamais hésité, quand il risquait de perdre le pouvoir, à créer les conditions de la répression et à massacrer les « dangereux séditieux »partout et de tout temps  : en France, 1848 massacre du peuple révolté par ceux qui feront la seconde république avec Louis Napoléon Badinguet (futur Napoléon III, voir « la fortune des Rougon » /Emile Zola), puis le massacre du 2 décembre1851 lors de son coup d’état ( Napoléon n’ayant pas obtenu des parlementaires la possibilité constitutionnelle de se représenter), puis le massacre des «insoumis de la commune» en 1871, par le futur chef de la IIIe république (Adolphe Thiers), et les grévistes dans les années 1880 (Germinal de Zola), sans oublier la répression des grèves des mineurs de 1948, dont les rares survivants ou descendants ont obtenu récemment plus de soixante-dix ans après leur martyre, reconnaissance et réparation (bien insignifiantes humainement, mais symbolique…)

Pour l’instant, en France, Mélenchon ne subit que des attaques « psychologiques et médiatique», mais n’oublions pas les mutilés gilets jaunes, et les « bavures » policières diverses. Qu’en sera-t-il si l’oligarchie perd son pouvoir ? (1922 Mussolini à qui le gouvernement donne le pouvoir, 1933 Hitler qu’ Hindenbourg préfère nommer 1er ministre par peur des « rouges », le putsch de Franco en 1936 contre la république espagnole aidé par l’oligarchie, idem avec le putsch de Pinochet le 11 septembre 1973 https://www.lhistoire.fr/la-prise-du-pouvoir-par-pinochet , et tant d’autres en Amérique centrale et Amérique du sud…)

Rappelons que CNEWS et BFMTV ont semé les jalons d’une guerre « communautaire ». (avec des « leitmotive » tels qu’«islamo-gauchiste », et la promotion d’une idéologie « fascisante » avec Zemmour). Et ces traces de haine ont entraîné la communication des présidentielles vers une hystérisation extrême droitière qui ne peut que produire de la violence si nous n’arrivons pas à créer un contexte de justice sociale. Car seule une modification en profondeur de l’équilibre social et écologique (à propos d’aide intelligente aux agriculteurs pour changer de pratique) peut apaiser la vie publique et sociale.

Les médias et le gouvernement en jouant avec les mêmes peurs ont largement participé à cette situation qui a permis d’éviter les « vrais débats ».

LA SITUATION EST SIMPLE : deux options s’offrent à nous :

– Laisser Macron et ses courtisans (vieille garde PS, extrême centre et droite) continuer à détruire notre économie, en enrichissant comme toujours les plus riches, en laissant notre santé décliner à cause des pratiques dangereuses du néo libéralisme et en laissant construire un état liberticide et de guerre latente…

– Ou bien se donner un gouvernement dont nous sommes sûrs que le premier ministre (chef du gouvernement) mettra en pratique le programme économique, social et écologique signé par tous les partis membres de la NUPES et dont la presque totalité vient du programme que JLM défend depuis dix ans et qu’il a défendu dans cette campagne depuis 16 mois. Concernant les « socialistes dissidents » cela ne change pas grand chose puisqu’ils collaboraient déjà avec Macron depuis dix ans.

Donc déconstruire ces ostracismes « CONTRE PRODUCTIFS » devient une nécessité politique :

1°) « LA RÉPUBLIQUE C’EST MOI !» ( thèse d’irresponsabilité, bien pratique à « qui veut tuer son chien qui a la rage »).

A) des dizaines de policiers en mitraillette perquisitionnent, après son domicile à 6H du matin, dans un local dont il est en responsabilité en même temps que dans une dizaine d’autres domiciles d’insoumis. Le responsable des locaux ne doit-il pas être présent, à l’intérieur, pour y assister ? N’y a-t-il pas là une provocation, en déployant une force démesurée correspondant à une descente dans un milieu mafieux ? Ne voudrait-on pas accréditer auprès de la population la pensée que les insoumis sont des gens dangereux ? Pour rappel Mme Lepen ne vient pas aux convocations du juge et les perquisitions à son domicile n’ont sans doute pas cette allure… alors que dans le même temps les policiers qui devaient perquisitionner chez Benalla n’ayant pas les clés et « comme il était tard, » ont remis la perquisition au lendemain et « ho surprise ? », l’armoire aux armes n’était plus là ! C’est ballot !

B) Quand JLM prononce cette phrase le policier, la main sur son arme l’empêche d’entrer. Un policier n’est pas un élu, lui est un élu du peuple. Il se considère donc plus « légitime » que le policier et l’exprime par cette phrase un peu historique et solennelle. Est-ce une preuve d’irresponsabilité ? Tout au plus une formule grandiloquente adaptée au contexte hyper théâtralisé par l’état ! (il ne s’agit que de vérifier quelques papiers comptables !!!)

2°) « SES RÉPONSES VIRULENTES AUX JOURNALISTES » : Qui ne voit pas que ces journalistes zélés, partie prenante de l’oligarchie (et à ses ordres), rivalisent « d’ingéniosité » pour essaye de le discréditer en ne le laissant pas développer ses arguments ? Ou en le soumettant à une pression extrême en posant leur question suivante avant qu’il n’ait fini de répondre à la question précédente. On voit bien qu’ils n’accordent aucun intérêt à ses réponses et qu’ils agissent au mépris de sa personne et de sa pensée. Ils essaient de le pousser systématiquement à provoquer l’erreur qui fera le BUZZ. Ils veulent des réponses binaires, accoutumés qu’ils sont à l’immédiateté de notre époque et à la simplification de la pensée. Dans le même temps où ils s’extasient devant la « pensée complexe » de Macron ? Est-ce une preuve d’objectivité et de respect ?

3°) MÉLENCHON EXTRÉMISTE ! : le programme de l’UNION POPULAIRE avant d ‘être « à peu près » celui de la NUPES, est dans la droite lignée de celui de Mitterrand en 1981 (à 12′) dans la vidéo de USUL journaliste de MEDIAPART « Jean-Luc Mélenchon, un socialiste comme les autres ? » :

https://youtu.be/BJBbyQ-W5nU

4°) COMMENT LE POUVOIR ET LES MÉDIAS ont-ils construit la peur de JLM dans l’inconscient collectif français ?

Regardez cette vidéo, sans doute humoristique (?), mais qui moi, m’angoisse très fortement, alors que j’apprécie JLM. Je vous laisse imaginer dans le cœur de personnes qui ne l’apprécient pas ou qui n’ont jamais écouté ses discours l’effet que cela peut produire !( à 10’30’‘ et à 15’34”) https://youtu.be/p7O56YNcdIA

POUR CONCLURE : Si après avoir lu ces explications vous préférez ne pas voter pour les candidats de la NUPES afin que Mélenchon ne soit pas premier ministre, posez-vous la question : « mes réticences à son égard justifient-elles de laisser Macron finaliser la destruction de notre société au détriment de la part la plus humble et souffrante de la population ? Et de nos libertés dont les lambeaux rappellent difficilement ce qu’a pu être notre démocratie.

Ou bien « nul n’étant parfait » pourquoi se bloquer sur quelques aspects négatifs, somme toute, relativement insignifiants par rapport à l’amélioration sociétale qu’il aura permis d’espérer ?

Daniel Coutant

PS : petit rappel culturel : Milan Kundera, auteur de « l’insoutenable légèreté de l’être » explique dans un de ses romans (la plaisanterie ? L’immortalité ? je ne sais plus) comment les pouvoirs des pays de l’est discréditait les dissidents en les espionnant et en diffusant leurs paroles privées régulièrement sur les radios. Or en «discussions privées chez soi» on se laisse aller à utiliser des termes peu orthodoxes, voire vulgaires. ..et la répétition de ces «passages limites» finissait invariablement par discréditer leurs auteurs dans l’esprit de la population.

Faisons mieux qu’eux : Essayons de tordre le cou à ces pratiques dans notre pays ! Et restons rationnels et politiques au sens le plus noble et respectable du terme. (et non au sens politicien).

  • daniel Coutant
  • 27 mai 2022
  • 27 mai 2027
  • partout en France

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :