PROJETS ÉOLIENS DANS LE SECTEUR HAUT SÉGALA DU GRAND FIGEAC

Bonjour,
Je viens de signer la pétition “Département du Lot: NON AUX PROJETS ÉOLIENS DANS LE SECTEUR HAUT SÉGALA DU GRAND FIGEAC” et je souhaitais savoir si vous voudriez nous aider en ajoutant votre signature.

Notre objectif est d’atteindre 100 signatures et nous avons besoin de plus de soutiens. Pour en savoir plus et pour signer, c’est ici:

https://www.change.org/p/d%C3%A9partement-du-lot-non-aux-projets-%C3%A9oliens-dans-le-secteur-haut-s%C3%A9gala-du-grand-figeac?recruiter=78242378&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=psf_combo_share_initial&utm_term=share_petition&recruited_by_id=17882e91-f99c-4c5c-b9b3-4f32c9bc8c20

 

 
Association Vent du Haut Ségala a lancé cette pétition adressée à Département du Lot

5 à 6 éoliennes sont en projet porté par la Société Cubico dans le secteur Haut Ségala du Grand Figeac, sans concertation ni information préalable de la population par les mairies. Les machines envisagées seraient réparties sur deux sites, qui selon la carte établie par cette société, empiètent chacun sur plusieurs communes :

–     Site 1 : Lauresses avec empiètement sur St-Cirgues et Gorses,
–     Site 2 : Saint-Cirgues avec empiètement sur Montet-et-Bouxal,

La pénibilité de la vie auprès des parcs éoliens (bruits, infrasons, vibrations basses fréquences, rotation des pales, éclairage constant nuit et jour) est maintenant un fait reconnu et largement relayé par les médias. Les conséquences sont très néfastes pour les territoires concernés :

–     Perte de la qualité de vie, troubles de santé
–     Perte de la richesse paysagère pleine nature,
–     Fuite des habitants et des touristes avec leurs répercussions sur les emplois locaux (commerces, artisanat, écoles, gites touristiques, … )
–     Baisse des valeurs immobilières de 10 à 30%

Dans le Lot peu venté, « des solutions » éoliennes gigantesques « d’au moins 200 m en bout de pâle » pourraient être envisagées selon le fascicule départemental du Lot p24 (DREAL, version 21/09/2021) .

De nombreuses habitations se situeraient à une distance inférieure à 1500 m des machines, distance sanitaire recommandée dès 2006 par l’académie Nationale de Médecine et se trouveraient très impactées :

– 36 hameaux répartis sur 5 communes Laprade, Lalavadoune, Mazarguil, Massenguiral, Le Dental, Lagadiffe, Calmejane, Le Bousquet, Puechbertal, Le Capmail, Lapeyre, Lasbeyssières, Lavaysette, La croix de Malte, Le Claux, Entraygues, Le Rieux, Les Fleurets, Aujal, Le Bos, Cacaviole, Les Cours, Pens, Siran, Le Moulin de Siran, Longuecoste, Les Tillets, Lescazalous, Larougie, Pétignoux, Les Cabriès, Lacombes.
– Le bourg de Sabadel-Latronquière
– Le site touristique remarquable du gouffre des Cloches situé en étroite proximité du projet serait totalement dénaturé.

Les habitants du Haut Ségala se sentent en insécurité devant le risque de résurgence de plusieurs projets éoliens, alors que l’avis des mairies est devenu totalement consultatif.

Nous demandons que dans le Lot, l’habitat humain soit protégé en actualisant la distance éolien/habitation à 10 fois la hauteur totale des machines comme proposé par plusieurs députés ou sénateurs encore récemment.

Nous nous opposons à la réduction des qualités du territoire pour un enjeu énergétique dérisoire sur ce secteur peu venté. La production énergétique ne doit pas être au service d’intérêts financiers privés ou personnels

Pour se tourner vers l’avenir, les territoires du Lot doivent préserver leurs atouts touristiques.

Nous demandons que cesse l’opacité entourant les parcs éoliens :
–  que soit publié l’ensemble des données de production et consommation du parc de la Luzette (RTE : factures de production et consommation électrique du parc pour chaque année).
–  que soit publiées et contrôlées les mesures de vitesses du vent prises sur le mat de mesure de Lauresses.

55 ont signé. Prochain objectif : 100 !
 
 
 
 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :