Urgence lutte

La MAEC à Cahors! Patron voyou, l’État regarde ailleurs.

‘actionnaire du Groupe Cahors, a depuis des mois décidé d’asphyxier la filiale CAHORS INTERNATIONAL pour la conduire à la cessation de paiement et sans doute dépôt de bilan.

 

APRES :
1 PLE chez TRANSFIX = -9 salariés

1 PLE chez MAEC = -9 salariés

1 PLE chez POMMIER = -8 salariés

1 PSE chez MAEC = -56 salariés

1 PLE chez EPSYS = -9 salariés

2ème PLE chez POMMIER = -7 salariés

    —————————–


    TOTAL = -98 salariés

 

A nouveau 21 salariés, sont touchés à la veille de Noël !

Tout a été précipité pour une mise à mort dans l’urgence et empêcher toute réaction!

 21 Salariés qui au-delà des frontières de la France métropolitaine commercialisent les fabrications de Groupe Cahors (à l’exception de Lacaze). Une action commerciale moyenne et basse tension qui permet de générer une prise de commandes d’environ 35M€ (en 2019) !  Des commandes, donc du travail pour toutes les usines CAHORS !

Et demain à qui le tour ? qui subira de nouveaux licenciements ?

Cette stratégie mortifère va entrainer le Groupe dans le chaos. Plus de cent ans pour se construire, anéanti en quelques mois , avec des salariés jetés à la rue, un savoir-faire en perdition sur des produits d’une filière stratégique (notre indépendance énergétique) !

 

A lire également

Un Commentaire

  1. un patron voyou comme ça, ça mérite le pénal ! et saisie de tous ses biens, foutre en l’air une telle entreprise existante depuis 110 ans ! UNE HONTE … L’Etat avec toutes ses structures du local au national doit agir, fini les blablas devant un micro ou une caméra … etc.

Laisser un commentaire