Hold up : la grande manipulation sur le covid

Qui ne serait pas mal à l’aise en regardant ce qui se présente comme une “enquête” au format “documentaire” ? Dés le début tout est fait pour provoquer notre adhésion progressive à la théorie peu à peu dévoilée des auteurs, que voici d’emblée en peu de mots :

La pandémie serait un acte volontaire visant à éliminer les moins riches, plannifié par quelques milliardaires avec la complicité du corps médical mondial, des gouvernements de tous les pays, des multinationales de l’information et des médias dans leur quasi totalité.

Il n’y aurait donc que peu de “résistance” à ce funeste projet, mais fort “heureusement” elle s’exprime (sans contradicteur) dans ce film. Ainsi les interviews poignants s’enchaînent sur des images chocs et divers extraits de déclarations officielles sans contexte, ainsi que des aperçus fugaces de graphiques et captures écrans sans réel décodage, voire interprêtés de manière tout à fait hasardeuse. Ce déferlement indigeste dure 2 HEURES 40 MINUTES!

Alors oui, certes, on peut (on doit ?) concevoir une défiance légitime contre les revirements d’un gouvernement qui se contredit et abuse de son pouvoir.
Bien évidemment, les riches, les puissants, les influents cherchent et chercheront toujours à le rester dans une lutte incessante des classes mondialisée.
Ou il ne fait aucun doute qu’un certain nombre de notables et de multinationales ne veulent que le profit et se moque totalement des conflits d’intérêts.
Et ce ne sont que quelques exemples de portes ouvertes que le film prétend “enfoncer” afin de nous associer à une fausse “enquête” courrue d’avance.

Car tous ces éléments épars ne sont réunis ici que pour rendre le spectateur choqué, écoeuré, triste, révolté, méfiant, mal à l’aise, en colère … et incapable de réfléchir – du moins en dehors de la grille de lecture du film.

Le pire c’est qu’il se termine sans proposer de lutter contre quoi que ce soit de concret, et en oubliant de nombreuses problématiques pourtant centrales. 3 exemples :
– c’est la déforestation massive qui met des humains en contact avec des espèces animales porteuses de virus rares … mais le film n’invite pas lutter contre la déforestation !
– certains gouvernements profitent en effet de la crise pour continuer à réduire les libertés individuelles … mais le film ne parle jamais de solution démocratique !
– plusieurs multinationales du commerce ou de la santé ont tiré profit de la crise … mais le film ne propose à aucun moment d’interpeller ou boycotter ces entreprises avides !

Malheureusement ce film ne fait que semer le doute, rendre les gens méfiants de tout et de tout le monde, désinformer sur énormément de points mensongers et laisser le spectateur impuissant face à un complot tellement absurde et énorme qu’il n’y a rien à faire contre, tandis qu’il obsède, divise et détourne de problèmes réels.

Bref, une telle désinformation complotiste n’est pas meilleure que tous ces médias inféodés à des intérêts capitalistes pour faire avancer la réfléxion et l’action qui devrait unir toutes les bonnes volontés face à la montée de l’intolérance, des guerres, des inégalités, du réchauffement climatique – qui ne sont pas des complots fumeux mais des réalités immédiates.

Il est temps d’apprendre à vraiment enquêter par nous-mêmes, débattre respectueusement sur des bases tangibles et exercer enfin notre esprit critique à bon escient, tel que cette vidéo nous y invite :

  • nicos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :