TRIBUNE. Covid-19 : Jean-Luc Mélenchon alerte contre “les débordements du pouvoir solitaire”

9h00 , le 31 octobre 2020

  • Par
  • Jean-Luc Mélenchon

Le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, s’étonne du recours fréquent aux Conseils de défense dans la gestion de la pandémie, signe selon lui “de la monarchie présidentielle macroniste”. Le député y voit une atteinte à la démocratie.

Jean-Luc Mélenchon en appelle à ceux "qui se disent 'attachés aux institutions de la Ve République'".
Jean-Luc Mélenchon en appelle à ceux “qui se disent ‘attachés aux institutions de la Ve République'”. (Sipa)

Partager sur :

“Nous vivons donc désormais dans un pays où on ne vend plus de livres autrement que par le truchement de la plateforme d’une multinationale. Le Président en personne avait bien dit : ‘faites-vous livrer’. C’était déjà une indication assez claire de la façon dont cet homme voit le futur de nos sociétés. Bien sûr personne n’ira dire que c’est un symbole inouï de voir couper l’accès aux livres en France. Le Covid vous dis-je! Et le reste de ce qui vient de se dérouler devant nous est tout aussi glaçant. Mais c’est le Covid, vous dis-je!

Ainsi jeudi 29 octobre, le Premier ministre demandait au parlement un vote de confiance. Il s’agissait d’approuver le nouveau plan de confinement du pays. Il n’était pas question de l’amender, ou de le discuter de quelque façon que ce soit. Le Parlement n’a jamais été un lieu de décision en macronie. Oui ou non. Point final. Mais voilà une nouveauté : même le Conseil des ministres a été écarté de la décision. C’est ce qu’a reconnu le porte-parole du gouvernement : la décision de confiner tout le pays a été prise en ‘Conseil de défense’. Personne ne prête plus attention au fonctionnement des institutions? Doit-on dire là : ‘c’est un détail’? J’ai souligné cette anomalie dans mon discours devant l’Assemblée nationale contre le Premier ministre. J’y reviens avec l’espoir que l’alarme soit entendue par ceux qui se disent ‘attachés aux institutions de la Ve République’ et n’en défendent pourtant même pas le fonctionnement. Plus que jamais je crois être dans le vrai en proposant qu’on en finisse avec un régime constitutionnel capable de telles dérives! Car il faut bien savoir à quoi s’en tenir sur ce ‘Conseil de défense’, pour pouvoir apprécier de quel ‘détail’ il est question.

la suite ICI

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :