Le département est sur la mauvaise voie ! Il faut empêcher le déferrement de la ligne de train Cahors/Capdenac/Figeac et imposer un moratoire

Voie vertement contestée

doit de nouveau être porté fortement

CETTE VOIE DITE VERTE QUI CONDAMNERA NOS CHANCES
DE TRANSITIONS ENERGETIQUE ET ECOLOGIQUE
 
Vous le savez peut- être, nos élus Lotois se sont dotés de l’outil qui leur manquait afin de démanteler votre ligne Ferroviaire Historique Cahors-Capdenac-Figeac.
Cet outil porte le nom de Syndicat Mixte de la Voie verte,
Il permet d’une part à SNCF Réseau de transférer ses responsabilités en matière de gestion de responsabilité et d’entretien de l’ensemble de la ligne aux communes adhérentes
Il permet d’autre part à ce syndicat mixte d’utiliser le foncier de cette infrastructure, y compris en déferrant de façon irréversible.
Ce projet de voie dite verte porté depuis des années par les Présidents du Conseil Départemental Du Lot, Du Grand Cahors, et du Grand Figeac a été accéléré pendant ces derniers mois.
Alors que les syndicats et associations luttaient contre les lois de régressions sociales,
Et s’engageaient massivement sur le terrain et dans les entreprises dans cette période très difficile de pandémie,
Certains travaillaient donc au « monde d’après » qui ressemble donc étrangement pour notre département
A ce qui se pratiquait avant en matière de dialogue de démocratie et de choix politiques.
Parce qu’elle n’intéresse plus SNCF réseau, cette ligne transversale exceptionnelle, entièrement intègre en site propre, devrait donc être condamnée, démantelée et offerte aux appétits de promoteurs touristiques locaux dont les projets seront alimentés par des financements Publics ?
Nos élus assumeront t’ils dans la période cette responsabilité et ce choix politique ?
Cette infrastructure exceptionnelle, est un bien collectif, fruit du labeur de nos anciens, ayant permis à
Nos Départements de se développer et de se moderniser.
Elle a le potentiel de pouvoir le faire encore et de nous permettre d’engager demain une véritable transition énergétique, écologique, économique à la hauteur des enjeux.
 
Le Développement du Fret Ferroviaire va devenir une priorité dans les 10 ans
Avec un doublement annoncé de sa part modale
1 train c’est 40 camions de moins sur nos routes
9fois moins de CO²,8 fois moins d’émissions de particules dangereuses et 6fois moins d’énergie consommée, Pensez aux enjeux pour notre département en matière de Produits agricoles, produits de carrière, bois, déchets, ils sont considérables.
 
Mais pour faire rouler des trains Il ne faut encore des voies ferrées !
 
À l’heure ou le prix des énergies explose, que les précarités se généralisent dans nos territoires
Que la transition énergétique est devenue incontournable et vitale, nous devons repenser nos modes de vie et de consommation, le développement touristique à lui seul ne pourra
Répondre à ces besoins
 
Depuis longtemps, nous portons et proposons un projet de réhabilitation de cette ligne ferroviaire
Qui deviendra un atout majeur pour l’avenir de tous les Lotois.
 
Nous pensons aussi aux possibilités de transport périurbain permettant le désengorgement routier des villes, en créant des dessertes adaptées aux besoins, tout en renforçant nos grandes lignes
Imaginons l’utilité et les retombées (y compris touristiques) de véritables dessertes voyageurs sillonnant la vallée et desservant
Les deux berges du Lot, rétablissant ainsi les liens entre Cahors et Figeac, Lot, Aveyron, Cantal. Utilisables par tous toute l’année
 
Réduisant au passage les centaines de dangereux poids lourds et bus qui engorgent et dégradent nos routes Départementales ils vont vite devenir une charge insupportable en matière de financement public
Nos budgets d’entretien ont d’ailleurs explosé ces dernières années pour les seuls contribuables Lotois !
 
La réponse de nos élus à l’ensemble de ces enjeux sociétaux serait donc Une piste cyclable aussi couteuse qu’inutile (on parle de près de 30 millions d’euros d’argent public)
De plus, avec le développement des vélos à assistance électrique plus besoin d’itinéraires plats et linéaire, les vélos peuvent aller partout et sans difficulté.
 
Nous le voyons, Malgrè tous nos arguments de bon sens et nos nombreuses interventions en ce sens ces dernières années
 
Nous sommes encore face à des élus étanches à tout échanges et propositions, rejetant la confrontation publique des projets, pourtant promise, ils travaillent toujours dans l’ombre au démantèlement irréversible, ils n’ont pourtant pas eu mandat des électeurs pour affaiblir nos perspectives de développements, nos services publics et notre avenir 
 
Nous demandons l’arrêt immédiat de ce projet de Voie Dite verte,
Et l’ouverture d’un Moratoire sur le sujet.
 
Pour le Syndicat CGT des Cheminots de Cahors
Le secrétaire : Philippe JORREY.
CETTE-VOIE-DITE-VERTE-QUI-CONDAMNE-NOS-CHANCES-DE-TRANSITIONS-ENERGETIQUE-ET-ECOLOGIQUE

Laisser un commentaire

Vous aimez la rubrique "Urgence lutte" sur ruraletv.fr ! Alors

Vos infos sont diffusées via la lettre d'info
Zone libre

Ou abonnez-vous à la lettre d'info en remplissant le formulaire ci-dessous

Abonnez-vous à notre newsletter
%d blogueurs aiment cette page :