La solidarité demeure le maître mot de la Cimade

La solidarité demeure le maître mot de la Cimade pendant la période de confinement !

Dans ce moment inédit et difficile à vivre pour chacun d’entre nous, il convient de rester vigilant et bienveillant pour les plus fragiles. Pour les bénévoles de La Cimade de Figeac, cela implique, être à la fois confinés, tout en étant à l’écoute de ces personnes « qui sont d’ici bien que venant d’ailleurs ». Cela ne peut être autrement !

Certes, les permanences dans leurs locaux ont cessé (mais le numéro d’appel 06 81 39 91 99 reste actif). Pour autant, des réunions de travail téléphoniques hebdomadaires se sont mises en place. Y sont abordées les difficultés sociales et matérielles auxquelles sont confrontées les familles de migrants suivies régulièrement par téléphone. On va alors collectivement et en lien avec d’autres associations, essayer de résoudre au mieux les obstacles rencontrés y compris pour la scolarité des enfants. Pour ce qui est des aspects juridiques, la précarité des situations est toujours aussi pesante même si un certain nombre de mesures de l’arsenal réglementaire qui les étouffent sont suspendues.

Si l’objectif gouvernemental de desserrer l’étau, pendant la durée de la pandémie, paraît bien établi, sa mise en œuvre est bien trop lente. Ainsi, par un communiqué du 17 mars, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), recommandait, sans délai, la fermeture temporaire des centres de rétention administrative ou sont enfermés, dans une grande promiscuité, les migrants en attente d’expulsion. Si ces centres semblent se vider, cela ne se fait pas avec la diligence voulue. Plusieurs associations (dont la Cimade) ont introduit un recours en Conseil d’État sur ce sujet.

Autre sujet de réprobation des associations, la France vient, malgré tout, d’expulser 3 personnes (deux de nationalité algérienne et une de nationalité congolaise) vers leur pays d’origine en début de semaine alors qu’on « découvre l’importance » de la propagation du virus en Afrique ! Pour terminer comment ne pas évoquer la situation dramatique des populations qui veulent quitter la Syrie et sont massées à la frontière avec la Turquie, les conditions de passage entre la Turquie et la Grèce, etc.

La Cimade Figeac, soutien juridique des personnes étrangères.

Répondeur : 06 81 39 91 99

Courriel : figeac@lacimade.org

Laisser un commentaire

Abonnez-vous

C'est ici et c'est gratuit
gratuit
%d blogueurs aiment cette page :