Construire en terre” Faut qu’ça Bauge”

La bauge est un matériau de construction monolithique en terre crue empilée. La terre est dans un état plastique, généralement mélangée à des fibres végétales ou animales. Les surfaces verticales des murs sont dressées par découpe après un court temps de séchage, alors que le matériau n’est pas trop dur.

La construction en bauge est une technique ancienne, répandue en Europe, Afrique, Asie et Amérique

« On utilise une terre locale argileuse à la granulométrie fine (pas de cailloux, peu de graviers). La terre est stockée à l’air libre ou bâchée pour obtenir la teneur en eau idéale. On doit pouvoir modeler une boule dans la main sans qu’elle ne colle aux doigts, c’est l’état « plastique ». Si la terre est trop sèche il faut la mouiller à l’avance. Si elle trop humide, il faut la laisser sécher. On disperse de la paille d’orge sur le sol de manière homogène et sans paquet. On recouvre la paille de terre foisonnée (en vrac) sur une épaisseur de 10 à 15cm. Il faut répartir la terre de façon homogène sur une surface plane de plusieurs m². Lorsque la couche est suffisamment étendue, on disperse à nouveau de la paille de façon homogène. Puis, on foule au pied la couche paille/terre/paille afin de lui donner une cohésion suffisante pour être découpée en caillebotis. » Source : Atelier alp

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :